Sept occasions d’expérimenter ses talents d’écriture

4 mars 2022

Les talents d’écriture ne sont pas réservés aux écrivains publiés, vous vous en doutez bien. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas lues par des milliers de personne, ni même pas quelqu’un en particulier, que nous devrions minimiser notre passion pour les mots et notre joie de partager par écrit.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré écrire. J’ai commencé à l’âge de neuf ans à écrire des « romans ». De magnifiques petites histoires que j’écrivais avec le cœur. Ensuite, je dessinais une illustration pour la couverture, j’agrafais le tout, je rédigeais même une quatrième de couverture ! J’ai écrit dix histoires entre mes 9 ans et mes 12 ans et je les ai encore toutes précieusement. Elles sont les témoins de ma capacité à créer, à oser, à m’exprimer.

Depuis, je n’ai jamais cessé d’écrire. Les journaux intimes et poèmes écrits pendant mon adolescence ont laissé place à d’autres formes d’écriture que je vous dévoile ici.

J’espère que ce partage vous donnera des idées pour expérimenter vos talents d’écriture ou vous donnera envie d’essayer !

1. Tenir un journal de gratitude

Si, comme moi, vous avez une passion pour les carnets, voici une très belle excuse pour vous en offrir un de plus !
Auparavant, le soir, je repensais mentalement à des moments de ma journée et je remerciais pour ce que j’avais vécu. Depuis le début de cette année 2022, j’ai décidé de tenir un journal de gratitude quotidien. Je dois dire que c’est l’une des plus belles occasions d’écrire de mes journées. Car, bien plus que le plaisir de coucher des mots, ce rendez-vous avec la gratitude élève peu à peu ma vibration. Je ne m’attendais pas à découvrir un véritable effet cumulatif à cette pratique. Je m’explique : Lorsque que vous éprouvez de la gratitude par la pensée, vous y pensez et puis cela se diffuse en vous et vous n’y pensais plus forcément après. Alors qu’en écrivant, vous mesurez au fur et à mesure des pages, l’ampleur des circonstances de votre vie qui vous comblent de gratitude. Le fait de constater ces pages qui s’accumulent, de relire des passages revêt un effet extrêmement puissant.

Voilà pourquoi expérimenter l’écriture en tenant un journal de gratitude nous fait non seulement ressentir la joie d’écrire, mais également, la puissance d’élever nos vibrations. Etant donné que tout est énergie, et que notre vibration intérieure se manifeste en miroir dans ce que nous expérimentons à l’extérieur, je vous laisse imaginer la puissance de cette pratique.

2. Tenir un carnet à idées

Là encore, toutes les passionnées de carnet trouveront une belle occasion d’en utiliser un nouveau. Personnellement, j’utilise un carnet rose fuchsia que ma sœur m’a offert lors de son voyage à Barcelone. Il symbolise à lui seul le rêve du voyage et tous les possibles, c’est un réel plaisir de le compléter au fil de mes idées.

Il n’y a pas de règles à proprement parlé pour tenir ce carnet. Vous pouvez le consacrer à vos loisirs, vos idées de voyages, vos recettes de cuisine, vos projets pour développer votre activité.

Je n’hésite jamais à noter une idée dans mon carnet rose lorsqu’elle me traverse l’esprit. Saisir la créativité au moment où elle se manifeste est l’un des secrets pour faire grandir notre imagination et nos idées. Soit je note quelques mots, soit je décris précisément ce à quoi je pense : l’idée en elle-même, les détails techniques, les coûts, la façon dont je vais en parler etc.

Parfois j’oublie complètement ce que je viens d’écrire, et lorsque je tourne les pages je me surprends moi-même d’être aussi inventive !

Laissez-vous surprendre vous aussi. Une fois que l’on commence, tel un muscle, nos idées grandissent et notre capacité à écrire devient plus fluide et spontanée.

3. Ecrire des textes simplement pour le plaisir

En écriture intuitive, automatique, ou posée. Sur un carnet, une feuille ou un ordinateur. Laissez simplement les mots vous traverser et écrivez. Ecrivez ce qui vous passe par la tête, ce qui vous passe par le cœur. Cela ne veut rien dire ? Ça ne fait rien ! Il y a des fautes d’orthographe ? Et alors ! Ces mots qui jaillissent de vous spontanément n’ont pas forcément vocation à terminer dans un best-seller. Autorisez-vous à écrire. Autorisez-vous à exprimer ce que vous ressentez.

J’ai des pages sur mon ordinateur, de textes écrits dans un élan. Parfois une page, parfois dix. Je ne réfléchis pas à ce que je vais en faire, je n’ai parfois aucune raison de les écrire. Elles existent d’elles-mêmes. Lorsque j’ai terminé la dernière phrase, je ne me souviens déjà plus de ce dont parlait la première.

Certains textes n’ont pas vocation à être parfaits, partagés, censés, étudiés. Certains textes sont juste un témoin vivant de la magnifique personne que l’on est.

4. Ecrire un livre

Je me suis longtemps restreinte dans l’idée d’écrire des livres. Je trouvais le processus d’écriture trop complexe avec des techniques de narration précises que je n’avais pas envie d’apprendre.

Mon premier livre (autre que mes histoires d’enfant) s’est écrit tout seul et j’ai découvert que bien plus que la technique, c’est le cœur et la volonté de partager qui sont les bagages les plus précieux.

Ce premier livre est un récit témoignage d’une expérience transformatrice que j’ai vécue pendant un an avec ma petite sœur, intitulé « Le rein du cœur ». Les autres livres que j’ai écrits parlent de mes expériences de guérison du corps et de l’esprit, ce sont des ouvrages de développement personnel.

Si je vous partage cela, c’est pour vous montrer que nous n’avons pas à nous limiter à une seule façon d’écrire. Nous aurions tort de vouloir rentrer dans des cases avec des genres prédéfinis. Ecrivez comme vous êtes, c’est ça le secret. Le reste viendra tout seul.

 5. S’exprimer sur un blog ou les réseaux

Bien sûr, il peut y avoir toutes sortes de peurs. La peur du regard des autres, la peur de ne pas être à la hauteur, d’être ridicule, de ne pas être pris au sérieux. La peur d’être critiquée. La peur d’avoir peur, parce que si j’ai peur, ça va me faire peur !

Et si cette peur, n’était en fait qu’un trac, comme celui que l’on ressent avant de monter sur scène ? Et si cette peur était une fausse excuse pour ne pas embrasser pleinement vos désirs et vos talents ?

Vous ne savez jamais combien de personnes seront touchées par vos mots. Vous ne saurez jamais combien d’entre elles ont été impactées. Vous osez publier vos écrits à un instant T, et peut-être que dans deux ans une autre femme tombera sur votre article et viendra vous en remercier.

C’est la beauté d’écrire et de partager. La seule peur que nous devrions avoir c’est d’avoir un jour le regret de ne pas l’avoir fait.

6. L’écriture inattendue au quotidien

J’ai découvert cette formidable occasion d’éprouver ma passion pour l’écriture et je souhaitais vraiment vous la partager en final de cet article : Remettre de la magie, de la poésie et de l’humour dans notre quotidien. Se saisir de n’importe quelle occasion de notre vie pour y glisser quelques phrases d’écriture là où on ne les attendait pas !

Ainsi, de simples texto ou mail, ne sont plus brefs et minimalistes. Ils deviennent des espaces pour rédiger de belles phrases, pour affiner notre message. La liste des courses, barbante parfois, devient un exercice créatif : six rondes tomates, trois litres du merveilleux lait d’avoine, … L’idée peut faire sourire mais, essayez ! Vous allez voir ! Personnellement, j’y mets beaucoup d’humour et cela fait marcher mon muscle de la créativité ! Vous n’avez rien à perdre à tenter l’expérience. Mise à part, peut-être, quelques minutes au magasin lorsque vous aurez fait des phrases tellement imagées, que vous ne vous souviendrez plus de ce que vous vouliez acheter au départ !

 

 —————————-

Et voilà !

Finalement, nous n’avons besoin d’aucun prétexte ni d’aucune raison valable pour écrire. Ecrire, c’est saisir la créativité au vol, c’est apaiser nos émotions. Ecrire, c’est exprimez ce que personne ne dira jamais comme nous. Ecrire, c’est laisser une trace. La vie est une fête comme disait un certain. La vie est aussi magie, pour qui sait la regarder comme telle.

J’espère que vous aurez eu autant de plaisir à lire cet article que j’en ai eu à l’écrire. Si vous avez des idées à partager, je serai ravie de les lire, vous pouvez m’écrire par mail ou me retrouver sur Instagram.

Je termine avec ce très beau mantra : « Tout ce que je suis, suffit ». Alors, ne doutez plus, autorisez-vous à écrire ! Il y a tellement de mots simples qui peuvent ré-enchanter le monde.

Nathaly