Etre ou Devenir la meilleure version de soi ?

2 mars 2022

Le développement personnel et la spiritualité connaissent un essor sans précédent en termes de visibilité et d’intérêt grand public.

Devenus malgré eux des concepts à la mode, les ouvrages sur ces thèmes fleurissent dans toutes les boutiques et sur le net. Nul besoin de cacher son livre à la couverture rouge sous le bras en sortant de la librairie ! A présent, nous pouvons porter des t-shirts ou des sacs avec des citations faisant référence au monde des sorcières, à la spiritualité et aux croyances.

Bien avant d’être des concepts, le développement personnel et la spiritualité sont des expériences profondément belles et transformatrices. Là où le bât blesse, c’est lorsque la société de consommation s’en empare pour en faire la dernière tendance à la mode. Qui a-t-il de mal à ça ? Le fait que l’un des postulats de la société de consommation soit le suivant : vous ne serez heureuse, jolie, mince, à la mode, aimable, meilleure, guérie, spirituelle, éveillée, etc qu’à la condition d’acheter tel livre, tel oracle, de bruler de l’encens, de faire ceci, de penser comme cela.

L’erreur est d’envisager le développement personnel et la spiritualité depuis un espace de manque. Et c’est sur la notion de manque qu’est bâtie la société de consommation dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Nous y sommes tellement conditionnées, qu’il est même parfois difficile de s’en rendre compte.

La question d’être ou devenir la meilleure version de soi n’échappe malheureusement pas au phénomène. Le principe serait que l’on n’est jamais assez, qu’il nous faut mériter ou gagner quelque chose avant de pouvoir être heureuse, épanouie et de vivre nos rêves.

Or, le fondement du développement personnel et de la spiritualité est avant tout l’amour. L’amour de soi, dans ce qu’il a de plus doux, touchant et guérisseur. L’amour de soi dans ce qu’il a de plus palpable avec des preuves d’amour au quotidien. Comment pourrais-je vouloir contribuer à un monde meilleur, rendre les gens autour de moi heureux, si ce n’est pas en me chérissant moi-même au départ ?

La plus belle image est de nous voir comme une coupe. On la remplit d’eau comme on la remplit d’amour. Et lorsqu’elle se met à déborder, c’est notre amour et notre rayonnement qui se répandent dans le monde pour l’aider à se transformer.

Dès lors, nous pouvons tout à fait vouloir être ou devenir la meilleure version de nous-même, dans la mesure où nous l’appréhendons depuis un espace d’amour. Depuis l’espace du cœur.

Lorsque j’agis depuis l’espace du cœur, je m’observe avec bienveillance et amour. Je sais que malgré les difficultés de la vie, ou mes blessures, je suis profondément aimable et aimée.

Tout ce que je suis, suffit.

A partir de ce fondement d’amour, je choisis de considérer que chaque jour je suis la meilleure version de moi. Même si, aujourd’hui, je suis au fond de mon lit parce que j’ai mal au ventre, ou même si je me suis énervée contre un automobiliste… Pourquoi ? Parce que je fais toujours de mon mieux avec ce qui se présente à moi.

Nous sommes tellement des êtres complexes. Nous pouvons appréhender notre conscient mais qu’en est-il de tout ce qui se joue dans notre inconscient à chaque instant ? Lorsque je me sens mal et que j’ai envie de pleurer, est-ce une libération d’un traumatisme ou d’une blessure ou juste l’expression d’une émotion, cette énergie in motion (en mouvement) ?

Chaque jour, je suis la meilleure version de moi, parce que c’est celle que je suis, tout simplement.

A présent, s’il y a des croyances, des blessures ou des traumatismes qui, je le sens, m’empêche d’être heureuse, je peux décider de les transformer. Non parce qu’il me manque quelque chose pour être bien ou mieux, mais parce que je m’aime, que je prends soin de moi et que lorsque l’on aime inconditionnellement, on souhaite avant tout la sérénité, la paix, le rire, la douceur, le bien-être en général et tellement plus encore…

Si j’ai une grande vision pour ma vie, que je souhaite avoir de l’impact dans le monde et transmettre mon message, je peux choisir de devenir cette version de moi : celle qui est reconnue, qui œuvre avec impact, qui prend des initiatives, qui agit, etc. Cette version sera toujours la meilleure version de moi, parce que je suis toujours en train d’exprimer la meilleure version de moi à chaque instant. Je fais toujours du mieux que je peux.

Alors, pour devenir cette future meilleure version de moi, je peux me mettre en chemin vers elle et choisir de l’incarner. Je suis déjà la meilleure version de moi et, par amour pour mes aspirations pour moi et pour le monde, je décide de me créer encore plus grande, plus impactante, plus audacieuse, plus magique. Mais je sais profondément aussi, que je le suis déjà.

Tout réside en moi, il n’y a qu’à le laisser émerger, il n’y a qu’à le révéler.

Même lorsque l’on pratique le développement personnel et que l’on s’est reconnecté à sa spiritualité depuis plusieurs années, il peut nous arriver de tomber dans l’écueil du manque. J’imagine que les personnes qui découvrent seulement maintenant le développement personnel, doivent peut-être se découvrir plus de problèmes à régler que de solutions pour les soulager.
Si tel est le cas, c’est parce qu’elles appréhendent le développement personnel et spirituel non comme une expérience d’amour, mais comme un parcours avec des manques à combler.

Alors, je crois que nous toutes, coach, thérapeute, entrepreneure du bien-être et du nouveau monde, nous avons à nous rappeler que nous sommes déjà tout. Nous pouvons œuvrer à aider, accompagner, guider, toutes ces personnes, en leur rappelant que c’est en s’aimant et en incarnant profondément qui elles sont, qu’elles vivront la plus belle expérience de développement personnel. Que leur spiritualité n’est jamais conditionnée, qu’elle est à embrasser de manière inconditionnelle. Que, bien sûr, après avoir été éduqué à n’être jamais assez, cela peut sembler déroutant. Mais que cette appréhension de la vie et de notre être, vaut le détour.

Tout ce que je suis, suffit. A chaque instant je suis la meilleure version de moi. Je peux vivre telle que je suis, cette meilleure version de moi quotidienne, est ma vie sera parfaite. Je peux choisir d’expérimenter une autre meilleure version de moi, pour le sentiment d’extraordinaire que cela me fera ressentir, et décider de la créer. Mais que je devienne cette autre meilleure version de moi ou non, cela ne changera rien : la Vie m’aime et je n’ai besoin de rien d’extérieur pour me faire ressentir à quel point je suis déjà tout à l’intérieur. A quel point je suis profondément aimée telle que je suis, sans avoir à changer.

 

Nathaly