Et si ? Lettre à celle que je crois être.

2 mars 2022

Et si…

Et si tu n’étais pas toutes ces pensées qui tournent en boucle dans ta tête, celles qui te font désespérer peut-être ?

Et si, le simple fait que tu existes, soit la preuve vivante que la vie t’aime ; que tu n’as pas à gagner ta vie et que tu n’as rien à mériter ?

Et si… tout était déjà parfaitement parfait ?

Et si tu n’avais pas grandi avec ces étiquettes qu’on t’a collées bien malgré toi ? « Sois gentille. Soit sage. Ne parle pas trop fort, ça ne se fait pas. Peut mieux faire. Manque de confiance en soi. »

Et si tout ça, n’avait jamais existé ?

Et s’il n’y avait pas eu d’aussi grande blessure, et si tout avait été plus doux ?

Et si….

Où crois-tu que nous serions alors, ma Belle ? Où crois-tu que nous irions ?

Si vraiment tout avait été plus simple, aurais-tu seulement osé ?

Je ne sais pas quoi te répondre quand tu as le sentiment d’être coincée. Dans cette vie trop courte, trop grande, dont tu perçois pourtant la magie.

Je ne peux que m’assoir là, au bord de ton oreille et venir te murmurer les mots doux que notre cœur s’exalte à nous répéter :

Et si tu étais toutes les plus belles manifestations du monde ma Belle ? Et si tu étais princesse et reine ? Et si les fées et la magie n’avaient jamais disparu ? Qui que tu sois, où irais-tu ?

Tu as en toi un pouvoir d’une puissance infinie. Ce pouvoir réside dans l’espace de ton cœur.

L’amour est notre puissance infinie. L’amour c’est ce qui sous-tend toute forme de Vie.

Alors, reviens dans cette espace te connecter à ta lumière. Viens célébrer en toi, ces multiples facettes. Sans juger, sans contrôler, sans médire ni blesser.

Embrasse pleinement qui tu es.

Découvre-toi aux grés des jours, tel l’observateur observé. Suis ta joie et nourris cet amour, cet espace du cœur, bien plus vaste que toi.

Le Monde t’attend, ma Belle. Il attend ta lumière. Il attend ta singularité, que tu prennes ta place et révèle tes talents.

Le Monde attend sans forcer, car il sait : Le jour où tu cesseras de t’identifier à celle que tu crois être, tu ne pourras plus jamais t’empêcher de briller.

Nathaly